Notre histoire

Plus d’un siècle d’histoire coopérative

 

Au milieu du 19e siècle, les conditions de vie difficiles et leurs salaires n’évoluant pas, des ouvriers tisserands en Angleterre, près de Manchester, décident de réagir en créant un mouvement dont l’impact se mesure encore aujourd’hui. Le mouvement coopératif naît avec la Société des équitables pionniers de Rochdale, représentant une autre idée du développement économique, autour de valeurs fondatrices et fondamentales qui font encore de nos jours l’ADN des coopératives d’une manière générale, et des coopératives de consommateurs en particulier.

Les  expériences coopératives se sont ensuite considérablement développées et regroupées au sein de structures professionnelles. Coop Atlantique est issue de rapprochement de nombreuses coopératives locales qui ont décidé de regrouper leurs patrimoines et leurs hommes.

L’Histoire de Coop Atlantique en quelques dates…

Notre histoire - L'Union de Limoges
L’Union de Limoges, créée en 1881
Notre histoire - La Saintaise
La Saintaise, créée en 1912
Notre histoire - La Coopérative Régionale
La coopérative régionale en 1920
Notre histoire - Le siège Coop Atlantique
L’évolution du siège social, à Saintes

1881

Création de l’Union de Limoges.

L’Union de Limoges est créée en 1881 par une cinquantaine de familles soucieuses d’améliorer les conditions de vie ouvrières alors miséreuses. Elle s’inscrit dans un mouvement de solidarité sans précédent entre les hommes, face aux grandes difficultés du moment. Cette coopérative de consommation s’inspire directement des principes édictés par les « pionniers de Rochdale » et vise à permettre à ses sociétaires d’acheter des denrées de bonne qualité, au meilleur coût. En 1915, l’Union comptait 11.000 familles adhérentes et 26.000 en 1939.

1912

Création de La Saintaise.

En 1912, la création de la Saintaise, société coopérative de consommation, poursuit les mêmes objectifs, en un autre lieu, que l’Union de Limoges. Les débuts de La Saintaise, épicerie coopérative installée 30 rue Victor-Hugo, seront très laborieux, notamment pendant la Grande Guerre avec les difficultés d’approvisionnement. Le conflit va pousser la classe ouvrière, la classe moyenne et les fonctionnaires à adhérer plus largement au mouvement coopératif. La Saintaise développe dès lors plusieurs magasins dans la ville.

1920

La Saintaise devient la Coopérative Régionale des Charentes et du Poitou.

Dans les années 1920, La Saintaise fusionne avec d’autres coopératives locales et étend son activité sur le territoire des deux Charentes et du Poitou.

1928

Installation rue du Docteur Jean.

Construit sous la houlette de l’architecte Charles Roux, le nouvel entrepôt moderne situé rue du Docteur Jean est inauguré en 1928, en présence de l’économiste Charles Gide, principal penseur de l’économie sociale. Cet entrepôt, dont l’activité couvre toute la région et où travaillent une centaine de personnes, est desservi par la voie ferrée. Très rapidement, le bâtiment est surélevé d’un second étage pour accueillir les bureaux de la direction. Il est prolongé et agrandi en 1938, puis en 1957 et 1960. C’est là que se situe encore aujourd’hui le siège de Coop Atlantique !

1953-1973

Fusion des coopératives régionales.

La Coopérative Régionale des Charentes et du Poitou se regroupe avec une cinquantaine de coopérative locales pendant les années 1950-1960. En 1972, l’Union des coopérateurs du Limousin et du Périgord, l’Union Syndicale Ouvrière de Saint-Junien et La Ruche Vierzonnaise fusionnent avec la Coopérative Régionale des Charentes et du Poitou pour devenir la Coopérative Régionale. De Vierzon à La Rochelle, de Blois à Périgueux en passant par Limoges, c’est désormais une seule et même coopérative de consommateurs qui œuvre dans l’ouest atlantique entre Loire et Garonne.

1959

Création du Comité Régional des Loisirs.

Les coopératives de consommateurs offrent leurs services à tous les membres de la famille à travers des organisations spécialisées. Le Comité National des Loisirs organise ainsi les vacances et les sorties des coopérateurs et de leur famille, à travers des voyages culturels et éducatifs, des colonies de vacances (dans les centres de l’Entraide coopérative), des sorties spectacles ou sportives…
Chaque société possède une section régionale : ainsi est créé en 1959 le Comité Régional des Loisirs de la Coopérative des Charentes et du Poitou. Cette section régionale deviendra la branche loisir de l’ARCC (Association Régionale des Consommateurs Coopérateurs) puis de l’AACC (Association Atlantique des Consommateurs Coopérateurs). Elle aboutira également à la création de l’agence de voyages Coop Évasion.

 1970

Ouverture du 1er hypermarché à La Rochelle.

Le 1er hypermarché de la Coopérative Régionale des Charentes et du Poitou ouvre ses portes en octobre à La Rochelle, sous l’enseigne La Baleine, puis Rond-Point.

 

1994

La Coopérative Régionale prend le nom de Coop Atlantique.

Après avoir adopté plusieurs noms depuis la création de l’Union de Limoges en 1881 et de la Saintaise en 1912 puis suite aux différentes fusions sur le territoire, la coopérative régionale prend le nom de Coop Atlantique lors de l’année 1994.

1998

Accord de partenariat avec le Groupe Carrefour.

Ce partenariat concerne les achats et les enseignes. Suite à cela, les hypermarchés deviennent donc Carrefour et les supermarchés passent sous l’enseigne Stoc.

2007-2008

Nouveau concept des magasins Coop & programme de fidélisation-sociétariat Coop Atlantique.

En 2007, Coop Atlantique décide de mettre en place un nouveau concept pour ses magasins Coop en modernisant leur mobilier et leur agencement. En parallèle, la coopérative développe un système de fidélisation Carte Coop pour ses magasins de proximité.

2012

Adhésion à la centrale d’achats coopérative Système U Ouest.

Devant la nécessité de trouver un partenaire pour s’allier à sa puissance d’achat et ses enseignes, Coop Atlantique s’associe en 2012 à Système U. La coopérative trouve en ce partenaire des valeurs communes comme le commerce responsable, qui rendent possible ce rapprochement majeur.

Animations et loisirs avec le CRL
La naissance du comité régional des loisirs
Ouverture du premier hypermarché en 1970
Le coopérateur, un lien avec nos sociétaires
Le journal du coopérateur
La Rochelle-Beaulieu, de Rond-Point à Hyper U
L’évolution des enseignes